[Dofus Rétro] Par Monts et par vaux

Attention : Pensez à faire cette quête avant votre niveau 20, si vous quittez Incarnam et que vous êtes niveau 20 ou plus vous ne pourrez plus revenir sur Incarnam !
Prérequis :
  • Aucun.

Position de lancement : Incarnam [5,1].

Récompenses :
  • 230 XP.

À prévoir :
  • Rien.

Quête accomplie :

Connectez-vous pour gérer vos quêtes.

452 vues.
Mis en ligne le 23/09/2019.
Dernière mise à jour le -
La quête se lance devant la milice en [5,1] auprès de Disskray Nhin qui est inquiet que les démons de Rushu puissent envahir Incarnam et vous demande d’aller vérifier si les gardes font bien leur boulot « Oui chef ! ».
Dans un premier temps, allez en [6,4] et parlez au Milicien Kerubim qui vous annonce que tout va bien.
Allez ensuite en [3,1] pour parler au Milicien Kerubim qui n’a rien remarqué d’inhabituel dans les environs.
Et enfin allez en [4,6] pour parler au Milicien Kerubim qui vous annonce lui aussi que tout va bien dans cette zone.
Enfin après avoir parlé aux trois miliciens, retournez en [5,1] pour annoncer à Disskray Nhin qu’il n’y a rien d’anormal d’après les gardes.
La quête se termine et vous débloquez l'accès à la quête Milice populaire.
Vous pouvez continuer votre exploration d'Incarnam en retournant à la liste des quêtes de Dofus Retro.
Commentaires
Afin de laisser un commentaire, vous devez soit créer un compte Disqus ou commenter en tant qu'invité, il vous sera toutefois demandé une adresse mail. Notez que la connexion à l'espace commentaire n'a rien à voir avec la connexion au site, ainsi si vous avez un compte membre de notre site, vous ne pourrez pas vous connecter avec celui-ci à l'espace commentaire !

Avant de laisser un commentaire merci de respecter les règles suivantes (tout commentaire ne respectant pas ceci pourra être supprimé) :
  • Rédigez votre commentaire avec le moins de fautes possible.
  • Respectez les autres utilisateurs du site (pas d'insultes, de critiques non constructives).
  • Vous pouvez signaler des erreurs ou oublis sur le site cependant en restant encore une fois poli.